La sonde BepiColombo prend un selfie sur Vénus lors de son trajet vers Mercure

La sonde missionnaire BepiColombo, un projet conjoint entre les agences spatiales d’Europe (ESA) et du Japon (JAXA), a pris un selfie avec Vénus, une planète à travers laquelle elle s’est rendue vers Mercure. Les images ont été prises mardi dernier (10) et diffusées par les chaînes des deux agences aujourd’hui (12).

A lire en complément : Mercedes commence la construction d'un centre d'essais de véhicules à Iracemápolis

La mission BepiColombo comprend deux satellites lancés conjointement : le « MPO » (acronyme de « Mercury Planetary Orbiter ») et « Mio » (« Mercury Magnetospheric Orbiter »). Ensemble, ils mèneront des études approfondies sur la planète la plus proche de notre Soleil, y compris la caractérisation de son champ magnétique et les détails de la composition structurelle intérieure et superficielle.

En savoir plus

A voir aussi : Un robot piscine facilite l’entretien de votre bassin

« Selfie » de la sonde missionnaire BepiColombo montre la courbure de la planète Vénus en arrière-plan. L’image a été prise au milieu de la route du navire vers Mercure. Image : ESA/Jaxa/Divulgation

Le selfie pris a eu un service pratique : tester les capacités des trois caméras positionnées sur la sonde, générant une photo de 1024 x 1024 pixels de cadre, en noir et blanc. À l’origine, ces caméras ont été créées pour surveiller le déclenchement des bougies solaires de la sonde, mais JAXA a expérimenté des façons plus créatives de les utiliser.

La rencontre avec Vénus s’est déroulée à un peu plus de 1,5 mille kilomètres (km) entre la planète et la sonde. Le test a été considéré comme un succès et les agences sont optimistes pour la prochaine photo : dans deux mois, la sonde devrait enfin atteindre Mercury, après son lancement le 20 octobre 2018, sur une fusée Ariane 5, d’Arianespace.

Ce n’est pas la première fois que BepiColombo rencontre Vénus, la sonde arrivant dans le voisinage immédiat de la planète nommée d’après la déesse romaine de l’amour en octobre 2020, lorsqu’elle l’a vue pour la première fois à une distance de près de 13 000 km.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *