Comment dynamiser son épargne en 2022 ?

Comment dynamiser son épargne en 2022 ?

Vous avez un peu d’épargne devant vous et voudriez la faire fructifier ? Avec une inflation grandissante, les placements garantis sont à éviter car ils font perdre de l’argent. Plusieurs solutions sont à considérer pour dynamiser votre épargne, suivant votre âge et votre profil de risque. Voici un tour d’horizon des solutions.

Les placements garantis : une perte d’argent

Tous les placements garantis, tels que le livret A et les différents livrets bancaires, ont des rendements inférieurs à ceux de l’inflation. Même avec une remontée du taux à 1 % pour le livret A, c’est largement inférieur aux 3 % d’inflation prévue pour 2022. En plaçant votre argent sur ce type de support vous perdez donc de l’argent. Le seul avantage des livrets est de pouvoir disposer de son épargne à tout instant. Ils restent donc utiles pour y déposer les excédents de votre compte courant.

En parallèle : Comment les étudiants peuvent-ils trouver un logement ?

Les fonds en euros : des rendements en baisse

Les fonds en euros sont un des supports de l’assurance-vie. Cet investissement est garanti et permet donc d’épargner en toute sécurité. Avec des rendements de plus de 5 % ces vingt dernières années, c’est le placement préféré des Français. Mais les rendements ne cessent de baisser depuis dix ans. En 2022, il devrait tomber sous les 1 %. Si vous enlevez encore les frais et les prélèvements sociaux, c’est encore un placement à perte.

Les fonds de placement : un moyen flexible de dynamiser son épargne

Les fonds de placement sont des portefeuilles de valeurs mobilières dont vous pouvez acheter une part. Ces fonds constituent un accès simplifié aux marchés financiers et permettent de diversifier et adapter les risques. Ils sont gérés par un intermédiaire financier qui donne à ses souscripteurs la possibilité d’investir dans une part du fonds. Ces intermédiaires sont appelés OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières). Il existe deux types d’OPCVM, les SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable) et les FCP (Fonds Communs de Placement).

A découvrir également : Comment savoir si vous êtes en bonne santé : Conseils utiles pour mener une vie saine

Ces fonds sont des placements qui comportent un risque de perte en capital. Mais, l’avantage d’investir en OPCVM est de pouvoir choisir les secteurs dans lesquels on désire investir, de diversifier ses investissements, et de mesurer les risques que l’on est prêt à prendre. Il y a plusieurs catégories d’OPCVM déterminées par les produits financiers dans lesquels ils sont investis (monétaires, obligataires, actions, alternatifs, diversifiés…). Les risques liés à ces catégories diffèrent.

Vous pouvez souscrire à ce type de fonds via des unités de comptes dans une assurance-vie, via un PEA, ou dans un compte-titres. Tous les fonds ne sont pas éligibles pour tous les supports.

Les autres produits financiers : pour ceux qui s’intéressent à la Bourse

Si vous vous intéressez à la Bourse, et pouvez risquer une partie de votre épargne, de nombreux autres produits financiers peuvent être envisagés. ETFs (fonds indiciels qui cherchent à reproduire les performances d’un indice boursier (CAC 40, Nasdaq,…), matières premières (or, pétrole…), Forex (marché des échanges de devises), cryptomonnaies, ces produits plus risqués peuvent être source de gains importants sur le long terme ; mais aussi de perte de capital. Certains fonds basés sur ces valeurs peuvent être éligibles au PEA ou à l’Assurance Vie, pour un meilleur contexte fiscal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.