Que faire en cas de fuite de toiture ?

Avez-vous observé des fuites de votre toiture ? N’attendez pas qu’elles se dégénèrent en catastrophe. Prenez immédiatement les mesures nécessaires. Voici trois gestes à adopter si vous êtes face à de telles situations.

Étape 1 : Détecter la fuite

Il est souvent difficile de repérer où se trouve exactement la fuite. La plupart du temps, on n’entend que les bruits d’eau qui font tic tac. D’ailleurs, son origine ne se trouve pas forcément à l’endroit où la fuite apparaît. Cette difficulté est confirmée lorsque votre toiture est en tuile. La recherche peut alors prendre une journée entière. D’abord, équipez-vous d’une lampe de poche et allez dans les combles et les greniers. Faites attention au chemin que vous empruntez, mais surtout, assurez-vous que le bois sur lequel vous vous appuyez peut supporter votre poids. Ensuite, cherchez au-dessus de l’endroit où la fuite s’est manifestée. Par la suite, vous pouvez suivre sa direction. Pourtant, si le temps a séché l’eau, repérez les traces que celle-ci a laissées. Une fois trouvée, éteignez votre lampe et trouvez un petit trou à travers votre toiture.

Néanmoins, la fuite peut également provenir des gouttières mal entretenues ou des ouvertures sur votre toit (fenêtre, cheminée). Dans ce cas, il faut monter sur le toit tout en faisant attention de ne pas glisser.

Étape 2 : Réparer votre toit

Ils existent différentes méthodes de réparation de la toiture. Elles dépendent du type de couverture choisie. La première chose à faire est de nettoyer les gouttières. Si cela n’est pas suffisant, remplacez les tuiles défaillantes, cassées ou déplacées. Pour ne pas voir trop de différences entre les tuiles, il est préférable d’acheter des tuiles  de même modèle, de même  couleur et de même époque. Si la fuite vient de la fenêtre, veuillez vérifier les jointures. Vous devez alors les remplacer. Ensuite, si l’origine de la fuite se trouve dans la cheminée, il faut entreprendre des travaux de maçonnerie. Pensez également à remplacer les solins. Si vous êtes encore un amateur dans le domaine, l’aide d’un expert comme ce couvreur dans le 57  vous sera très précieuse.

Étape 3 : Faire intervenir l’assurance

D’abord, il faut vérifier votre assurance habitation. Il est à préciser que les infiltrations d’eaux via votre toiture peuvent y être couvertes. Dans ce cas, l’assurance prendra en charge une partie des frais de la réparation de votre toiture. Mais aussi, elle peut couvrir les infiltrations provenant des terrasses, ciels vitrés et velux. Bien sûr, il faut qu’ils soient bien fermés au moment du sinistre. Ainsi, il faut respecter le délai de cinq jours ouvrés pour déclarer le sinistre d’infiltration d’eau auprès de votre assurance. Ce délai court à partir du moment du sinistre. Vous pouvez aussi faire jouer la garantie décennale de votre assurance.

Néanmoins, si la fuite n’est pas très grave et les travaux de réparation ne sont pas grands, il est conseillé de le faire personnellement ou faire appel à un couvreur. Cela pour un gain de temps et particulièrement si la réparation doit se faire en urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *