Comment bien préparer son dossier dans le cadre d’une demande de crédit

Toute personne désireuse de faire un rachat de crédit doit avoir un bon dossier de crédit et avoir la meilleure cote possible auprès des banques pour faciliter les démarches de renégociation de crédit.

Le dossier de crédit

C’est un dossier qui relate les antécédents d’une personne en matière de crédit. Au moins une des agences de crédit conserve ce type de dossier et il est donc possible d’en avoir la copie pour le soumettre à un courtier ou un organisme de rachat de crédit en charge de la consolidation des dettes, que ce soit pour un rachat de crédit consommation ou un rachat de crédit propriétaire.

Sur les sites web des agences de crédit, vous pouvez demander des renseignements sur votre dossier de crédit car c’est à partir de votre dossier de crédit que le futur prêteur pourra vous faire confiance ou non et donc accepter de regrouper vos dettes.
La naissance du dossier de crédit se fait lors du premier emprunt d’argent ou lors d’une première demande de crédit. Les différentes transactions que les banques ou organismes de crédit échangent avec vous font généralement objet d’évaluation avant exécution. Cela qui fait que ces organismes utilisent souvent une agence d’évaluation de crédit avant de vous accorder le prêt ou un regroupement de prêt.

La cote de crédit

C’est une évaluation faite par les préteurs pour analyser les antécédents d’une personne qui veut souscrire une demande de prêt ou une réorganisation de crédit. La cote de crédit qui va sur une échelle de 1 à 9. Le 1 donne une meilleure appréciation, c’est à dire que les factures ont toujours été réglées dans une période de trente jours de la date de l’échéance alors que le 9 dit tout simplement le contraire. Le 9 annonce donc que plus aucune facture n’a été payée dans les bons délais.

La présence d’une lettre devant le chiffre détermine le type de crédit souscrit au départ. Il y a la lettre I, O et R. Le I annonce un crédit dont la somme est limitée, remboursable régulièrement. Le O prévoit un crédit qui n’est exigible qu’à une période définie au préalable, tel le cas des prêts remboursables une fois les études terminées. Pour ce qui est du R, il signifie crédit renouvelable. Cela nécessite un remboursement régulier mais à somme variable.

Connaissez-vous les taux appliqués à votre emprunt ?

Lorsque vous souscrivez un crédit, vous allez rembourser cet emprunt en fonction d’un taux de remboursement donné. Il faut aussi calculer les intérêts inhérents à cet emprunt. En d’autres termes, vous remboursez le capital emprunté auquel s’ajoute les intérêts. Par ailleurs, en cas de crédits cumulés, ce sont les mêmes règles financières qui s’appliqueront si vous effectuez un rachat de credit.

Les banques, quand elles fournissent un crédit financier à un client, parcourent les autres établissements financiers. Cela signifie qu’elles empruntent elles aussi, et dès lors, elles seront soumises au paiement d’intérêts auprès de leur créancier. Ce sera sur cette base que votre propre taux sera fixé, c’est-à-dire, le taux pratiqué sur les marchés financiers, et celui de la banque. On parle alors du taux nominal de votre emprunt. Il faut relever que chaque banque applique son propre taux, car chaque établissement effectue ses calculs en fonction soit, de sa politique commerciale, soit à cause des risques que présente éventuellement le crédit, etc. Tout client souscrivant un emprunt doit donc bien connaître le taux nominal de son remboursement ultérieur.

Par ailleurs, il existe un autre taux, appelé généralement TEG, ou taux effectif global. Celui-ci intègre le calcul du coût de l’emprunt que vous réaliserez. Cela comprend à la fois le coût des intérêts découlant du taux nominal cité précédemment, le montant des frais de dossier bancaire, les frais éventuels du notaire lorsqu’un acte notarié doit être établi (c’est le cas en général dès qu’il est question de bien immobilier). L’inscription du TEG dans tout contrat d’emprunt est une obligation légale, et vous devez y attacher de l’importance au moment de signer.

En cas de crédits cumulés, lorsque le client se présente pour effectuer un rachat de credits ou un regroupement de credit, le TEG comme le taux nominal sont à considérer également. Notez bien qu’un taux de référence existe en France, publié tous les trimestres par la Banque de France. Il est donc recommandé de consulter le taux d’usure en vigueur avant de souscrire un emprunt ou d’effectuer un rachat de pret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *