Choisir un locataire : comment ne pas se tromper ?

Vous disposez d’un bien immobilier que vous avez mis sur le marché locatif. Le piège qui vous guette et qui pourrait réduire la rentabilité de votre bien immobilier est la location de ce bien à un locataire peu recommandable. Ainsi, vous risquez de ne pas percevoir de loyers si vous louez votre bien à un locataire qui ne pourra pas en prendre soin et solder régulièrement ses mensualités. Découvrez dans ces lignes le processus à suivre pour sélectionner un locataire sérieux à partir de quelques astuces.

Comment connaître la capacité de solvabilité d’un éventuel locataire ?

Tout propriétaire a l’immense désir de trouver des locataires capables de toujours de payer leur loyer et de bien entretenir la location. Alors, vous avez grand intérêt à veiller au choix d’un candidat ayant une finance équilibrée et disposant de garantie. Vous pouvez pour cela demander les documents ci-après :

  • Une pièce d’identité ;
  • La convention de travail ;
  • Les trois derniers bulletins de salaire ou une attestation de l’employeur ;
  • L’avis d’imposition le plus récent ;
  • Les trois dernières factures de loyer du logement précédemment occupé, etc.

Mais, lorsqu’il s’agit d’un étudiant, d’un non-salarié ou d’un retraité, les pièces que vous pourrez demander sont :

  • Carte d’étudiant ;
  • Bulletin de pension ;
  • Avis d’inscription au RCS ;
  • Preuves d’éventuelles prestations perçues (allocations familiales, allocations logement, pension alimentaire…), etc.

Tous ces différents documents vous aideront à avoir une idée de la situation du candidat qui désire louer votre logement. À partir de ces informations, vous pourrez connaître la capacité de solvabilité de votre potentiel locataire. Un locataire est solvable quand son loyer est dans la fourchette de 33 % et 25 % de ses revenus. Lorsque le locataire se fait représenter par un garant, vous aurez à lui demander aussi des documents similaires en plus de l’acte de caution. La plateforme echangimmo.net vous aidera à mieux maîtriser les différents procédés pour mesurer la solvabilité d’un potentiel locataire.

Le rôle de l’intuition dans le choix d’un locataire

Une rencontre entre le propriétaire et le potentiel locataire est indispensable avant n’importe quelle transaction. En effet, un face à face entre le locataire et le propriétaire doit permettre de consolider leurs relations. Au cours de cette rencontre, le propriétaire en fonction de ses intuitions aura une idée assez claire du locataire qui aura à charge de s’occuper de sa maison pendant des mois ou des années.

Il suffit de vous intéresser au potentiel locataire qui désire louer votre maison en lui demandant plus d’éclaircissements sur les points que vous aurez jugés utiles. Cela vous aidera à déceler les raisons personnelles qui l’ont amené à chercher un logement. Il s’agit tout simplement de déceler son profil et d’identifier dans quelle mesure votre relation serait plus profitable. Il est préférable de choisir une personne avec qui vous vous entendez bien dès le début. Ayez seulement confiance en votre feeling et en votre expérience pour bien étudier le profil d’un éventuel locataire.

Autres aspects à prendre en considération avant le choix d’un locataire

Même s’il n’y a pas une méthodologie bien déterminée pour trouver le locataire parfait, il existe néanmoins quelques éléments essentiels qui vous permettront d’éviter certaines erreurs. La toute première chose à faire est la vérification de l’authenticité des différents documents qui vous seront présentés par le potentiel locataire en vue de déceler d’éventuelles falsifications de document. Vous devez aussi porter votre attention sur la chronologie des événements afin de questionner le candidat sur les points saillants.

Pour avoir plus d’informations sur le candidat, vous pouvez aussi contacter son ancien propriétaire afin d’avoir une idée de sa fréquence de solvabilité. Sans faire une immersion dans sa vie privée, quelques recherches sur la toile peuvent aussi être utiles pour mieux connaître votre futur locataire.

En tant que propriétaire, vous n’avez pas à exiger des candidats à la location de votre bien des pièces comme la copie de son relevé bancaire, l’extrait de son casier judiciaire ou encore sa carte d’assuré social. Si vous n’avez pas le temps nécessaire pour effectuer les vérifications des dossiers, vous pouvez solliciter l’expertise de certains acteurs du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *