Comment éviter la prochaine épidémie de coronavirus ?

Même si le monde est de plus en plus conscient de la menace que représentent les coronavirus pour l’homme, nous ne savons toujours pas comment prévenir de futures épidémies.

C’est pourquoi de nombreux pays s’empressent de développer et de renforcer leurs stocks de médicaments antiviraux en cas d’épidémie. Pour approfondir vos acquis sur le sujet, ceci se passe sur URL. Mais le stockage de particules pseudo-virales n’est pas aussi efficace que le traitement des personnes présentant des cas connus de la maladie avant qu’elles ne soient infectées.

A lire en complément : Jean marc nicolle, un Kremlinois de cœur

En fait, le stockage de particules pseudo-virales peut donner un faux sentiment de sécurité, car de nouvelles souches de coronavirus apparaissent tous les quelques mois, ce qui rend la lutte contre la maladie presque impossible. C’est pourquoi vous devez prendre des mesures dès maintenant pour éviter une nouvelle épidémie.

Voici les cinq principaux moyens d’y parvenir :

A voir aussi : Que faire à Embrun pour sortir le week-end ?

Suivre et surveiller l’épidémiologie des épidémies. Pour approfondir vos acquis sur le sujet, ceci se passe sur Visiter ce lien.

Les épidémies sont toujours suivies de près par les chercheurs, qui collectent des données sur la propagation de la maladie et l’efficacité des mesures de contrôle.

Pour éviter l’apparition d’une nouvelle pandémie, il est essentiel de comprendre l’épidémiologie des épidémies actuelles, puis de diffuser ces connaissances. Cela peut se faire par le biais de partenariats avec des personnes influentes telles que les professionnels de la santé, les scientifiques et le personnel hospitalier.

Utiliser des méthodes modernes pour diagnostiquer et traiter les patients.

Des méthodes nouvelles et innovantes pour détecter et traiter les patients sont nécessaires à mesure que le nombre de cas augmente. Il faut pour cela améliorer la détection et la surveillance des nouvelles maladies, comme le virus bas-delta chez les porcs, qui a été associé à la grippe aviaire. Cela aidera les prestataires de soins de santé à déterminer quels patients sont les plus à risque, et permettra de mettre au point des plans de traitement adaptés.

Démontrer la chaîne de transmission

Les chaînes de transmission relient des personnes, des lieux et des choses qui sont reliés par des barrières naturelles ou artificielles. Celles-ci peuvent être géographiques, sociales ou économiques.

Par exemple, la propagation de la pandémie de grippe H1N1 a été favorisée par le lien étroit entre les humains et les animaux. On peut dire la même chose du virus OZH des ratons laveurs qui se trouve dans les ordures et les eaux usées.

Il s’agit d’une avancée significative dans le contrôle des futures pandémies, car elle démontre comment les chaînes de transmission sont liées.

Se défendre contre le sabotage

Les médicaments antiviraux sont coûteux et les prestataires de soins de santé ont souvent du mal à répondre à la demande. Cela peut entraîner des pénuries qui se traduisent par des traitements de qualité inférieure. Il est également probable que toute perturbation de la chaîne d’approvisionnement, telle qu’une cyberattaque, pourrait entraîner des épidémies généralisées de médicaments non planifiés et non dépistés. La meilleure façon de se défendre contre le sabotage est d’avoir un accès immédiat à des doses sûres et constantes de médicaments antiviraux à tout moment. Cela peut se faire par le biais d’un dispositif de stockage externe sécurisé, tel qu’un coffre-fort ou le cloud.

Coopérer avec les organisations internationales

Si la collaboration entre les pays dans la lutte contre les pandémies est permanente, elle est limitée par les différences entre les systèmes de santé, les ressources financières et les infrastructures. Les efforts de collaboration peuvent également être menacés par des menaces nouvelles et émergentes, telles que la propagation de souches nouvelles et différentes de grippe pandémique chaque année. Les partenaires doivent travailler ensemble pour empêcher les épidémies de s’installer et de se propager, et pour répondre rapidement et efficacement aux nouvelles souches de grippe pandémique. Cela peut se faire par la formation, l’éducation et l’échange d’informations.

Conclusion

Le nombre de cas de grippe pandémique a augmenté au cours de la saison grippale actuelle. Cela est probablement dû à une combinaison de facteurs, notamment la nature saisonnière de la grippe et l’impact de la météo sur les activités de plein air. Les personnes susceptibles de tomber malades, comme les personnes âgées, les enfants et les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents, devraient éviter de sortir par temps chaud. En outre, les femmes enceintes et les personnes qui prennent des anti-inflammatoires non stéroïdiens devraient éviter les activités physiques intenses. La meilleure façon de prévenir une pandémie est de s’y préparer. Pour ce faire, il faut avoir une alimentation saine et se reposer suffisamment. Il est également recommandé de bénéficier régulièrement de soins de santé physique et mentale si nécessaire. En outre, il est recommandé de porter des gants et un masque lors de la manipulation d’animaux infectés, de garder son domicile et son lieu de travail exempts de rongeurs et d’insectes, et de faire des pauses fréquentes pour respirer de l’air frais et profiter de la nature.